Quelques bribes d’ma vie











{February 22, 2006}   Je ne fais pas qu’écrire….

J’écris mais je dessine et prends des photos aussi…

Cam000068.jpgCam000044.jpgdessin clem ULTRA CONTRASTE.jpg

…. Cam000067.jpg

Advertisements


{February 22, 2006}   Jubilation

113113114995.jpg

Et pendant que tour à tour

Les corps s’affalent, Sur du Ferrat,

Désorientés,

Ils cherchent une façon de s’aimer.

Ils prennent le chemin de leurs draps,

Découverte inavouable de leur jubilation profonde,

De leur plaisir encore si jeune.



{February 22, 2006}   Accro au Café

Cam000095.jpg

Bon, commençons par mon gros défaut : je suis complétement accro à cette boisson. C’est fou, mais c’est devenu une terrible habitude. C’est un vrai plaisir. Mais j’en bois trop, et déjà que je suis quelqu’un de stressée, …

Ô, toi, café,

Tu m’fais saliver,

Mes papilles se réveille grâce à ton goût,

Et vive dans l’absence de ton liquide si doux.

Ô, toi café,

Tu peuples mes journées,

Et si je pouvais tout d’un coup,

Ingurgiter une quantité immense de ta si vive corpulence,

Je mourais de plaisir.



{February 22, 2006}   Bonjour, Bonsoir…
————————————–Cam000064.jpg————————————–

Bonjour à toi qui le courage de visiter ces pages. N’aimant pas tenir un journal intime, j’ai décidé me confier sur internet. Tout d’abord car j’aime écrire, j’aime me raconter. Aussi, j’ai l’impression que ça peut me servir de miroir pour mieux me comprendre. Ca fait un certain moment que j’ai la terrible impression d’écouter et que plus personne ne prenne le temps d’écouter ce que moi j’ai à dire. Quand j’ose afficher une moue triste, personne comprend: “Mais, d’habitude tu as toujours la péche ?”, “Ben, allez, qu’est ce qui va pas, t’as pas bu ton p’tit café?”. Dans ma vie de petite occidentale pourrie gâtée, j’arrive à me sentir seule. Je ne dis pas “Persssonnne ne me comprendddss, je suis seulllleee au moonndde”… Non. Je dis juste “Personne n’a vraiment pris le temps d’écouter ce que j’ai à dire”. Il m’a fallu un moment pour admettre que la grande bavarde qui fait face au monde et une fausse bavarde passée Reine dans le rôle de parler en évitant les sujets qui attristent ou fâchent. Pourtant j’ai le besoin d’en parler. J’en ferais l’exposé ici en espérant que deux trois internautes perdus tomberont dessus et pourront se moquer de tout leur saoul de ma pauvre et fausse mélancolie. Fausse car elle n’a pas de raison d’être : j’ai à manger dans mon assiette, l’eau courante à la maison, l’argent pour étudier, une famille aimante, un physique pas si ingrat que ça, un cerveau qui fonctionne à peu prés… Bref. Encore des paroles vides de sens: pourtant, j’essaye de tout mon coeur de ne pas être creuse comme celles qui font rimer “amour” avec “toujours” et “coeur” avec “rancoeur”….



et cetera